HELP : Mon ainé.e vit mal l'arrivée de bébé!

 

Cette photo, c’est typiquement celle que tu rêves de prendre à l’arrivée de ton deuxième, mais imagine si ton ainé.e refuse tout simplement tout contact avec bébé et ne montre aucun intérêt dans son nouveau rôle de grand frère ou de grande sœur ?

L’arrivée du petit dernier peut-être un grand moment de joie dans une fratrie, mais aussi une période un peu (beaucoup, voire à la folie !) compliquée à gérer, surtout si l’ex petit dernier n’accepte pas de laisser sa place de bébé de la famille. Comment faire (au mieux) pour que leur relation se passe bien ?

Il est important de faire participer les plus grands à l’arrivée de bébé, sans pour autant que le quotidien ne tourne plus qu’autour du petit frère ou de la petite sœur : les faire participer à la décoration de la chambre, annoncer l’arrivée de bébé à la famille ou encore aider au choix du prénom de bébé (bon là, je te l’accorde il faut être hyper confiant et cap d’appeler son bébé courgette ou fefesses !). Une bonne idée, si et seulement si l’ainé.e a envie d’y participer. On peut sinon simplement lui demander son avis et accepter qu’il trouve la chambre moche par exemple, c’est d’ailleurs une bonne occasion d’ouvrir la discussion via des questions ouvertes sur ce qu’il/elle ressent et d’être rassurants sur le futur quotidien qui vous attend.

Par contre, on évite de leur mettre la pression en leur demandant de franchir de nouveaux caps si l’envie de vient pas de lui (arrêter la sucette, les couches, s’habiller seul…), en appuyant sur le fait qu’ils ne sont plus « des bébés maintenant !» Autant faire passer le message de manière positive, en lui expliquant qu’il a aussi été tout petit comme le bébé qui arrive mais qu’il a appris au fur et à mesure. D’ailleurs, bébé pourrait avoir besoin d’un.e super coach pour l’aider à apprendre et grandir plus vite!

Lui faire choisir un doudou ou un cadeau qu’il offrira au bébé à sa naissance pour l’impliquer peut aussi être une bonne idée. Certains parents achètent également un jouet pour l’ainé.e, l’emballent et diront à la maternité que bébé est né en apportant un cadeau rien que pour son grand frère ou sa grande sœur. (en cas de « mais comment il a fait pour l’acheter tout seul alors que c’est qu’un bébé ? », je vous laisse être inventifs !)

Il est aussi important, que dis-je, primordial, de penser à les rassurer, leur expliquer que l’amour de maman et papa pour eux ne changera pas, qu’ils sont toujours aussi importants et merveilleux à nos yeux et qu’on trouvera toujours du temps pour se retrouver en tête à tête, le plus souvent pendant les siestes de bébé (pendant lesquelles on rêve aussi de fermer les yeux, mais nos grands bébés sont ravis de nous retrouver rien que pour eux pour un moment jeu ou plein de câlins !)

Si malgré tout, l’ainé.e ne montre que peu d’intérêt, voire aucun, à cette nouvelle petite bouille d’amour de la famille… Laisse le temps faire les choses et surtout, fais confiance à bébé ! Il saura apprivoiser ses frères et sœurs avec ses gazouillis, rires et débuts de quatre pattes. Valorise-les, ne les mets pas en compétition et un beau matin, tu seras sur le cucul de les voir jouer ensemble ou se faire un câlin sans aucune raison apparente !

Une fratrie, c’est des cris, des rires, des jeux, des bagarres, des câlins, leurs histoires… Comme toute relation, ça peut être un coup de foudre ou une belle et longue relation solide qui s’est forgée au fil des années.

 

titre

Transparence : Sur certains articles du blog, des liens affiliés (partenariats directs ou indirects, avec ou sans rémunération) peuvent être présents. Cela ne change cependant rien pour toi, ce sont des liens sécurisés permettant uniquement de dire au site ou la marque que tu viens "grâce à moi" et cela me permet d'être, ou non, rémunérée pour le travail de recherches et d'écriture sur le blog! Merci de ta visite car ça me permet de rester motivée à continuer!